AWE asbl
FR DE NL EN
  Ici : Home > Accueil Elevéo > Programme de sélection Holstein (reproducteurs de race pure de l'espèce bovine) Page précédente
 
Agenda
27/11/2019: Blanc Bleu Belge - CSB : Vente publique de jeunes taureaux issus du performance test - Ciney
04/12/2019: Blanc Bleu Belge: Concours National BBB - Bruxelles
04/12/2019: Blanc Bleu Belge: Concours National Agribex_BWB F - BRUXELLES
Tous
Mise à jour
Criées
Catalogue CSB - Ciney
27/11/2019
Concours laitiers
ATH BY NIGHT - Ath - Hall des primevères
09/11/2019
Concours viandeux
22ème CARREFOUR DU BBB - LIBRAMONT
26/10/2019
Offre d'emploi
Vétérinaire inséminateur (h/f) pour la région de Rochefort
25/09/2019
Offre d'emploi
Vétérinaire inséminateur (h/f) pour la région de Philippeville
17/06/2019
Wallonie Elevages
Colostrum : aux petits soins pour les veaux
02/04/2019
 
Programme de sélection Holstein (reproducteurs de race pure de l'espèce bovine)

Approuvé le premier Novembre 2018

modification approuvée le deux Juillet 2019

1.Nom et coordonnées de l’organisme de sélection (OS) :

Elevéo asbl – rue des Champs Elysées 4 5590 Ciney (Belgique)

2.Nom du livre généalogique

Holstein

3.Nom de la race

Holstein

4.Objectif général du Programme de sélection (PdS) 

Amélioration

5.Objectifs de sélection et d’élevage du PdS et critères d’évaluation

Si la production laitière (en kg et en taux protéiques et de matières grasses) a été le facteur premier du programme de sélection Holstein au cours du vingtième siècle, celui-ci a accordé ces 20 dernières années de plus en plus d’importance à la fonctionnalité et la rusticité des animaux. La sélection a ainsi porté et porte toujours, par exemple, sur la santé du pis, la fertilité, la longévité des femelles, ou la morphologie fonctionnelle des vaches (p.ex. qualité des mamelles).

Ces différents critères sont combinés selon leur importance économique dans un index synthétique wallon, le V€G, présenté à l’Annexe VIa - Description des systèmes d’évaluations génétiques utilisés en Wallonie.

6.Zone géographique où sont détenus les animaux auxquels le PdS s’applique :

Région Wallonne

7.Systèmes  d’identification individuelle, conformément au droit de l'Union en matière de santé animale de l’espèce concernée

Belgique : Boucle Sanitel

8.Système utilisé pour l’enregistrement des généalogies :

Le processus d’enregistrement des généalogies des bovins à l’awé asbl est commun à toutes les races bovines et des croisements entre races.

Celui-ci est décrit à l’annexe IV - règlement d’enregistrement des généalogies bovines à l’awé asbl.

9.Caractéristiques détaillées de la race

La race Holstein est la première race bovine laitière au monde en terme d’effectifs.

Elle peut être de robe noire et blanche, ou rouge et blanche dans environ 15% des cas en Wallonie. Les muqueuses sont claires et les cornes en croissant court, quand elles ont été conservées. Elle possède généralement de bons aplombs, et une très bonne mamelle.

C'est une vache de grande taille : la hauteur au sacrum est en moyenne de 1,45 m chez les femelles et 1,65 m chez les mâles et le poids moyen respectivement de 600−700 kg et 900−1200 kg.

La race Holstein possède des performances laitières exceptionnelles. Celles-ci sont suivies pour les animaux du présent PdS, du moins pour certaines classes de la section annexe ou principale (voir 11.1 et 11.2), soit via la participation au contrôle laitier organisé par l’awé asbl, soit via la prédiction du potentiel génétique de l’animal par analyse génomique.

En Wallonie (statistiques contrôle laitier 2017), sa production laitière moyenne est d’environ 8000 kg de lait en 305 jours, avec 3.92% de Matières Grasses et 3,32% de protéines. Cela en fait la race avec la meilleure production laitière en Wallonie.

En terme d’effectifs, elle est de loin la race laitière la plus répandue, y compris en Wallonie : elle représente près de 90% de la population laitière wallonne sous contrôle laitier.

C'est une race précoce, les génisses pouvant bien souvent avoir leur premier vêlage dès 24 mois.

Elle possède une excellente morphologie fonctionnelle, avec entre autres des mamelles d’excellente qualité, qui lui permet de s’adapter à de nombreux environnements de production, différents systèmes d’alimentation, de traite (y compris robotisée)...

10.Contrôles des performances et évaluations génétiques/génomiques

10.1.Contrôles de performances.

Contrôle des performances 1, contrôle laitier

Tous les éleveurs participant au PdS Holstein de l’awé asbl sont obligés de participer au contrôle laitier. Il permet de réaliser des évaluations génétiques et de monitorer finement la race. Le passage dans la classe A du livre généalogique se fait en général au moment de l’entrée de la femelle au contrôle laitier (voir 11.1 et 11.2).

Le processus de contrôle laitier mis en place par l’awé suit les recommandations et bénéficie de la certification ICAR. Plus d’informations sur son organisation à l’awé asbl sont présentés à l’annexe VIII – Règlement Général du contrôle laitier.

Outre via les documents spécifiques au service contrôle laitier remis à l’éleveur ou sur son espace personnalisé my@awenet, sur lesquels il a accès à toute l’information détaillée, l’éleveur peut consulter au verso de son Certificat Zootechnique le résultat synthétique du contrôle laitier de l’animal, à savoir la production à 305 jours de chacune des lactations officielles terminées, leur moyenne et la meilleure de celles-ci. La même information y est reprise pour la mère de l’animal.

Les données collectés dans le cadre du contrôle laitier sont traitées conformément aux conditions générales de services de l’awé asbl, et à la Politique Générale de l’AWE asbl de Gestion des Données à Caractère Privé (voir Annexe V).

Contrôle des performances 2, poids et conformation naissance, mode de vêlage

L’éleveur peut soit communiquer à l’awé asbl les données associées à la naissance lors de sa déclaration de naissance si celle-ci est réalisée par certains canaux électroniques, soit via son agent contrôle laitier le jour du contrôle qui suit la naissance du veau. Ces données sont stockées dans la banque de données de l’awé asbl avec mention de la personne ayant renseigné celle-ci, dans le cas présent l’éleveur.

Parmi les données renseignées potentiellement par l’éleveur seul le mode de vêlage est utilisé dans le PdS Holstein. Il fait l’objet d’une évaluation génétique. Il s’exprime sur une échelle de 4 classes conformément aux recommandations ICAR. Toutefois pour des raisons historiques les classes ne sont pas ordonnées comme recommandé par ICAR. Les codes utilisés sont 1 (traction), 2 (forte traction), 3 (césarienne), 4 (sans aide). Ces codes sont réordonnés pour le processus d’évaluation génétique du plus difficile (césarienne) au plus facile (sans aide).

Cette information est disponible sur l’espace personnalisé my@awenet de l’éleveur, et peut être obtenue sous format papier ou électronique à la demande. Elle ne figure pas sur le Certificat Zootechnique de l’animal. 

Les données collectés dans ce cadre sont traitées conformément aux conditions générales de services de l’awé asbl, et à la Politique Générale de l’AWE asbl de Gestion des Données à Caractère Privé (voir Annexe V).

Contrôle des performances 3, classification linéaire

Une grille de classification linéaire Holstein a été appliquée en Wallonie. Elle a été développée selon les standards internationaux. Le Herd-Book Holstein est membre des Fédérations Holstein Européennes et Mondiales, participe aux harmonisations de classification organisées par celles-ci, et suit leurs recommandations ainsi que celles d’ICAR en matière de classification linéaire. La classification linéaire Holstein bénéficie ainsi de la certification ICAR.

La classification linéaire est un service proposé aux éleveurs, sans obligation, ni restriction d’accès à certaines classes du livre généalogique Holstein.

Les critères pris en compte dans la classification linéaire sont présentés dans l’annexe III – Grille de Classification Linéaire Holstein.

La classification linéaire Holstein est valorisée dans une évaluation génétique.

Outre via les documents spécifiques reprenant le détail des pointages du troupeau qu’il reçoit automatiquement, ou via son espace personnalisé my@awenet, l’éleveur peut consulter au verso de son Certificat Zootechnique les notes de synthèse de pointage de l’animal et de sa mère. Si l’animal ou sa mère disposent de plusieurs pointages, c’est le pointage avec la meilleure note globale qui est affiché sur le Certificat Zootechnique.

Les données collectées dans ce cadre sont traitées conformément aux conditions générales de services de l’awé asbl, et à la Politique Générale de l’AWE asbl de Gestion des Données à Caractère Privé (voir Annexe V).

10.2.Evaluations génétiques/génomiques.

Evaluation génétique/génomique 1 : production laitière, taux de matière grasse et protéique

Les informations sur cette évaluation génétique sont détaillées à l’Annexe VIa - Description des systèmes d’évaluations génétiques utilisés en Wallonie ainsi que dans l’annexe VIb - Description of National Genetic Evaluation Systems – Production et l’annexe VIc - Description of National Genomic Evaluation Systems – Production

Evaluation génétique/génomique 2 : santé du pis

Les informations sur cette évaluation génétique sont détaillées à l’Annexe VIa - Description des systèmes d’évaluations génétiques utilisés en Wallonie ainsi que dans l’annexe VId - Description of National Genetic Evaluation Systems – Health et l’annexe VIe - Description of National Genomic Evaluation Systems – Health

Evaluation génétique/génomique 3 : longévité

Les informations sur cette évaluation génétique sont détaillées à l’Annexe VIa - Description des systèmes d’évaluations génétiques utilisés en Wallonie ainsi que dans l’annexe VIf - Description of National Genetic Evaluation Systems – Longevity et l’annexe VIg - Description of National Genomic Evaluation Systems – Longevity

Evaluation génétique/génomique 4 : mode de vêlage

Les informations sur cette évaluation génétique sont détaillées à l’Annexe VIa - Description des systèmes d’évaluations génétiques utilisés en Wallonie ainsi que dans l’annexe VIh - Description of National Genetic Evaluation Systems – Calving Traits et l’annexe VIi - Description of National Genomic Evaluation Systems – Calving Traits

Evaluation génétique/génomique 5 : fertilité femelle

Les informations sur cette évaluation génétique sont détaillées à l’Annexe VIa - Description des systèmes d’évaluations génétiques utilisés en Wallonie ainsi que dans l’annexe VIj - Description of National Genetic Evaluation Systems – Fertility et l’annexe VIk - Description of National Genomic Evaluation Systems – Fertility

Evaluation génétique/génomique 6 : conformation

Les informations sur cette évaluation génétique sont détaillées à l’Annexe VIa - Description des systèmes d’évaluations génétiques utilisés en Wallonie ainsi que dans l’annexe VIl - Description of National Genetic Evaluation Systems – Conformation et l’annexe VIm - Description of National Genomic Evaluation Systems – Conformation

10.3.Procédure d’analyse du génome d’un animal.

En dehors des analyses du génome pour les vérifications de filiation, définies au point 8, des prises d’échantillons peuvent être réalisées pour les analyses génomiques ou pour des analyses de caractéristiques génétiques. -

Une femelle ayant une analyse génomique peut prétendre à l’attribution de la classe A du livre généalogique si celle-ci est présente chez un éleveur au contrôle laitier (voir 11.1 et 11.2) et que ce dernier en fait la demande.

La prise de l’échantillon (sang, poil ou biopsie d’oreille) pour l’analyse du génome d’un animal peut être réalisée par un agent de l’awé asbl, par un vétérinaire conventionné avec l’awé asbl dans le cas d’une prise de sang ou d’une prise de poils, ou par l’éleveur dans le cas d’une biopsie d’oreille prélevée lors de la pose des boucles auriculaires officielles à la naissance (système sécurisé fourni sur la boucle par l’ARSIA ou la DGZ).

Les échantillons de poils sont conservés dans la pilothèque de l’awé asbl à Ciney à température ambiante, alors que les échantillons de sang ou les biopsies non destinées à être analysées directement sont stockées dans un congélateur à l’awé asbl à -18°C.

Les échantillons de sang ou les biopsies d’oreille sont privilégiés pour la détermination des caractéristiques génétiques (plus grande quantité et qualité de l’ADN extrait).

Les analyses génomiques des femelles se font par analyse SNP de différentes densités (généralement sur puce EUROG10K), qui permettent également l’analyse des caractéristiques génétiques principales, et les vérifications de filiation.

Les analyses SNP du génome sont échangées par voie informatique avec le laboratoire ayant réalisé l’analyse.

Les notions de propriété des échantillons, des résultats bruts issus de l’analyse du génome ou des caractéristiques génétiques analysées sont conformes aux conditions générales de services de l’awé asbl, et à la Politique Générale de l’AWE asbl de Gestion des Données à Caractère Privé (voir Annexe V).

Tout éleveur membre de l’awé a.s.b.l. peut obtenir une interprétation génomique pour toutes les femelles présentes chez lui, basée sur les évaluations décrites au chapitre 10.2. Les notions de propriété associées sont conformes aux conditions générales de services de l’awé asbl, et à la Politique Générale de l’AWE asbl de Gestion des Données à Caractère Privé (voir Annexe V).

Pour les mâles, ces valeurs génomiques sont uniquement accessibles pour les taureaux d’Insémination Artificielle participant à l’évaluation génomique internationale réalisée par INTERBULL (GMACE), et disposant d’une valeur génomique répondant aux conditions de publication en Wallonie. La valeur génomique pour les taureaux d’insémination artificielle peut donc être soit une valeur GMACE, soit une valeur issue du calcul génomique local, selon le niveau de précision de ces deux valeurs.

11.Structure du Livre généalogique.

11.1.Section principale

11.1.1 Définitions

Dans le présent paragraphe, on appellera une femelle expertisée quand :

-           Soit celle-ci est présente pour la première fois au contrôle laitier ;

-           Soit son propriétaire, membre du contrôle laitier, demande l’attribution d’une classe du livre généalogique pour une femelle disposant d’une évaluation génomique du présent PdS pour la production de lait.

On appellera un mâle expertisé quand la vérification de sa filiation est réalisée, selon les conditions suivantes : la vérification de la filiation paternelle du mâle est requise, ainsi que la filiation maternelle si la formule ADN de la mère est connue et du même type (SNP ou microsat) que celle disponible pour le mâle, ou si un échantillon d’ADN de la mère, de qualité suffisante, est disponible pour déterminer sa formule ADN de même type que celle du mâle. Dans ce cas la filiation paternelle de la mère doit également être vérifiée, pour autant que la formule ADN du père de la mère soit disponible à l’AWE asbl et du même type que celle de la mère. Pour les mâles inscrits préalablement dans un autre livre généalogique, la disposition d’une formule ADN est suffisante, pour autant que celle-ci soit compatible avec le profil ADN de son père s’il est disponible à l’AWE asbl. Si ce n’est pas le cas un échantillon biologique du mâle importé est prélevé et sa formule ADN requise analysée.

11.1.2 Classes de la section principale

La section principale est subdivisée en classes selon les règles définies à l’annexe I - livre généalogique Holstein.

Les animaux dont la filiation n’est pas enregistrée officiellement conformément au règlement d’enregistrement des généalogies bovines de l’awé asbl (voir annexe IV) ne sont pas inscriptibles dans la section principale du livre généalogique Holstein.

Les classes a et a0 sont attribuées à la demande de l’éleveur pour les animaux issus d’un accouplement présenté à l’annexe I et qui ne sont pas expertisés. Les descendants de tels animaux seront enregistrés dans la classe a0.

Les femelles et mâles de la classe a, ou pouvant y prétendre sur demande, peuvent obtenir la classe A s’ils sont expertisés.

Les femelles de la classe a0 peuvent obtenir la classe EA1 si elles sont expertisées. Les mâles de la classe a0 ne peuvent prétendre à aucune autre classe, même s’ils sont expertisés.

11.1.3 Introduction d’animaux déjà inscrit dans un autre livre généalogique

a) Tout animal déjà inscrit dans le livre généalogique Holstein d’un autre OS ou IS dans le cas d’un pays tiers, et qui devient la propriété d’un éleveur adhérent au PdS, titulaire d’un certificat zootechnique émis par cet autre OS ou IS, dont le document original est transmis au service bovin lait de l’awé asbl, peut être inscrit dans la classe de section principale du livre généalogique du présent PdS, qui correspond à ses mérites.

b) Tout embryon, qui provient d’ascendants inscrits dans le livre généalogique Holstein d’un autre OS ou IS dans le cas d’un pays tiers, et qui devient la propriété d’un éleveur adhérent au PdS, doit être accompagné d’un certificat zootechnique émis par cet autre OS ou IS, dont le document original est transmis au service bovin lait de l’awé asbl. Sur base de ce certificat zootechnique les ascendants de cet embryon peuvent être inscrits dans la classe de section principale du livre généalogique du présent PdS, qui correspond à leurs mérites.

c) Pour les taureaux d’insémination inscrits dans le livre généalogique Holstein d’un autre OS ou IS dans le cas d’un pays tiers, dont de la semence est importée en Wallonie et dont un éleveur souhaite enregistrer officiellement la généalogie d’un descendant auprès de l’awé asbl, le centre d’insémination peut remplir les démarches décrites à l’annexe VII – Enregistrement d’un certificat zootechnique d’un bovin mâle ou de son sperme utilisé en insémination artificielle. Si ce n’est pas le cas, l’éleveur doit transmettre lui-même les informations précisées à l’annexe VII pour permettre l’enregistrement du taureau dans la banque de données de l’awé asbl. Sur base des informations transmises par l’éleveur ou le centre d’insémination, le taureau peut être inscrit dans la classe de section principale du livre généalogique du présent PdS, qui correspond à ses mérites.

11.2.Section(s) supplémentaire(s).

11.2.1 Définitions

Dans le présent paragraphe, on appellera une femelle expertisée quand :

-           Soit celle-ci est présente pour la première fois au contrôle laitier ;

-           Soit son propriétaire, membre du contrôle laitier, demande l’attribution d’une classe du livre généalogique pour une femelle disposant d’une évaluation génomique du présent PdS pour la production de lait.

Aucune classe de section annexe n’étant attribuable à un mâle, il n’y a pas lieu de définir de critère d’expertise des mâles en section annexe.

11.2.1 Classes de la section annexe

Deux types de classes sont prévus dans la section annexe du livre généalogique Holstein, comme détaillé dans l’annexe I – livre généalogique Holstein.

Aucun animal de section annexe, même B1 et C1 ne peut recevoir un « certificat zootechnique » au sens du Règlement 2016/1012.

A- Les classes B et C

Les classes B et C sont les classes initiales de la section annexe du livre généalogique Holstein.

Elles sont attribuées aux femelles expertisées dont la robe renseignée par l’éleveur est de couleur rouge et blanche ou noire et blanche.

Pour l’attribution de la classe B ou C à un animal, l’analyse de l’ascendance de cet animal est réalisée :

a-        Si on ne retrouve aucune évidence de la présence d’une autre race que le Holstein dans l’ascendance, alors la classe B est attribuée à l’animal.

b-        Si on retrouve une évidence de la présence d’une autre race que le Holstein dans l’ascendance, alors la classe C est attribuée à l’animal.

c-         Dans les autres cas aucune classe n’est attribuée  et l’animal n’entre pas dans le livre.

L’évidence énoncée aux tirets a- et b- ci-dessus peut provenir :

•          d’un ascendant enregistré officiellement à l’awé asbl ;

•          ou d’un ascendant renseigné non officiellement par l’éleveur à l’awé asbl et enregistré dans la banque de données de l’awé asbl ;

•          ou d’un ascendant déduit à partir d’un acte de fécondation renseigné à l’awé asbl.

L’analyse de l’ascendance pour trouver la présence d’une autre race dans chaque branche généalogique explorée de l’animal s’arrête si elle conduit à un animal de section principale Holstein, que les ancêtres de cet animal soient eux-mêmes en section principale ou en section annexe.

B- Les classes b0, b1 et B1

La classe b0 est une classe transitoire attribuée à une femelle avant l’attribution de la classe B.

La classe b1 est une classe transitoire attribuée aux femelles destinées à obtenir la classe B1 (voir annexe I) et :

•          dont la généalogie est enregistré officiellement conformément au règlement d’enregistrement des généalogies bovines à l’awé asbl (voir annexe IV) ;

•          qui ne sont pas encore expertisées.

La classe B1 est attribuée aux femelles de la classe b1 qui sont expertisées.

Tant que la femelle b0 ou b1 n’est pas expertisée, elle n’appartient pas à la section supplémentaire du livre généalogique Holstein.

C- Les classes c0, c1 et C1

La classe c0 est une classe transitoire attribuée à une femelle avant l’attribution de la classe C.

La classe c1 est une classe transitoire attribuée aux femelles destinées à obtenir la classe C1 (voir annexe I) et :

•          dont la généalogie est enregistrée officiellement conformément au règlement d’enregistrement des généalogies bovines à l’awé asbl (voir annexe IV) ;

•          qui ne sont pas encore expertisées.

La classe C1 est attribuée aux femelles de la classe c1 qui sont expertisées.

Tant que la femelle c0 ou c1 n’est pas expertisée, elle n’appartient pas à la section supplémentaire du livre généalogique Holstein.

12.Délégation d’une ou plusieurs activités techniques du programme de sélection à des tiers

Les évaluations génétiques polygéniques et génomiques sont réalisées en collaboration avec :

Université de Liège – Gembloux Agro-Bio Tech.

Agriculture, Bio-engineering and Chemistry Department

Animal Science Unit

Numerical Genetics, Genomics and Modeling

Passage des Déportés, 2

B-5030 Gembloux

Belgium

 

13.Délégation à des centres de collecte ou de stockage de sperme pour délivrer des certificats zootechniques pour le  sperme .

Sans objet

 

14.Certificats zootechniques délivrés par l’OS pour les animaux du PdS.

Le certificat zootechnique pour les animaux, dont un exemplaire est présent en Annexe II, est établi en application de l’article 31, paragraphe 2, a) du règlement 2016/1012 et de l’article 16, 1° de l’AGW Elevage pour les animaux vivants.

A l’exception des informations relatives au point 13 du modèle de certificat zootechnique défini à l’annexe I, section A du Règlement d’exécution 2017/717 qui sont reprises au verso du document, toutes les informations requises pour un certificat zootechnique par le règlement (UE) 2016/1012 relatif à l’élevage d’animaux sont sur la face principale du certificat.

Par rapport au modèle strictement conforme à l’annexe I, section A du Règlement d’exécution 2017/717, le modèle de document utilisé contient des informations complémentaires pour un usage pertinent par les éleveurs participants au PdS (une génération complémentaire sur le pedigree, mention de la robe et de la date de naissance des ascendants).

Il est remis à l’éleveur à sa demande, dans un délais d’un mois après celle-ci.

Aucune caractéristique génétique de l’animal ne figure actuellement sur le Certificat Zootechnique Holstein

15.Description des droits et obligations des éleveurs dont les animaux participent au PdS (art. 13 du règlement 2016/1012)

Les droits et obligations des éleveurs qui participent au PdS sont mentionnés dans les Articles I, II, III et IX 1° du Règlement d’Ordre Intérieur de l’awé asbl (Annexe IX), ainsi que dans l’article II et III du Règlement d’Ordre Intérieur du Herd-Book Holstein de l’awé asbl (Annexe X).