AWE asbl
FR DE NL EN
  Ici : Home > Accueil Elevéo > PdS Ardennais Roux Page précédente
 
Agenda
08/01/2020: Blanc Bleu Belge: CONCOURS-FOIRE DE ATH - ATH
11/01/2020: Blanc Bleu Belge: MARCHE-CONCOURS - LIBRAMONT
15/01/2020: Blanc Bleu Belge - CSB : Vente publique de jeunes taureaux issus du performance test - Ciney
Tous
Mise à jour
Concours viandeux
CONCOURS NATIONAL BBB MIXTE - Bruxelles
06/12/2019
Offre d'emploi
Bouvier (h/f) pour Wavre
02/12/2019
Criées
Catalogue CSB - Ciney
27/11/2019
Concours laitiers
ATH BY NIGHT - Ath - Hall des primevères
09/11/2019
Offre d'emploi
Vétérinaire inséminateur (h/f) pour la région de Rochefort
25/09/2019
Offre d'emploi
Vétérinaire inséminateur (h/f) pour la région de Philippeville
17/06/2019
Wallonie Elevages
Colostrum : aux petits soins pour les veaux
02/04/2019
 
PdS Ardennais Roux

Programme de Sélection  Ardennais Roux pour les reproducteurs de race pure de l’espèce ovine

1.Nom et coordonnées de l’organisme de sélection (OS)

Elevéo asbl – rue des Champs Elysées 4 5590 Ciney (Belgique)

2.Nom du livre généalogique à mentionner sur les certificats zootechniques

Ardennais Roux

3.Nom de la race

Ardennais Roux

4.Objectif général du Programme de Sélection (PdS)

Préservation et Amélioration

5.Objectifs de sélection et d’élevage du PdS et critères d’évaluation

La race Ardennais Roux est une race rustique, qui valorise bien les espaces naturels et peut se contenter de ressources limitées, tout en supportant les conditions climatiques plus difficiles. Ceci est également favorisé par sa très bonne résistance aux maladies et parasites. Grâce à ces qualités, la race est souvent utilisée dans les espaces et terrains pauvres, notamment les réserves naturelles.

Le PdS vise à maintenir ces qualités de la race, via une sélection balancée ne cherchant pas à maximiser les performances pour des critères spécifiques comme par exemple la production de viande. Les animaux trop conformés sont ainsi jugés non conforme au standard racial. 

Les agnelles mettent bas dès la première année et donnent un seul jeune dans la plupart des cas. Les antenaises et adultes élèvent 95 % de doubles, dans les meilleures conditions. La prolificité de la race est suivie via la collecte des données lors des déclarations de naissance, qui fait l’objet d’une évaluation génétique.

La brebis agnèle sans difficulté sur une période de janvier à avril (même en désaisonnement). Elle est de bonnes qualités laitières et transmet ainsi un taux de croissance très performant dans le premier mois de lactation. Un suivi de croissance est proposé aux éleveurs, qui permet de monitorer la croissance des agneaux et le potentiel laitier des brebis.

6.Zone géographique où sont détenus les animaux auxquels le PdS s’applique

Belgique, Grand-Duché du Luxembourg et France

7.Système d’identification individuelle, conformément au droit de l'Union en matière de santé animale de l’espèce concernée

Le système d’identification individuelle des animaux participants au PdS est décrit à l’annexe IV « Règlement Enregistrement des généalogies Ovines et Caprines à Elevéo a.s.b.l. », article 1.

8.Système utilisé pour l’enregistrement des généalogies

Le processus d’enregistrement des généalogies des ovins et caprins d’Elevéo asbl est commun à toutes les races ovines et des croisements entre races ovines.

Celui-ci est décrit à l’annexe IV - Règlement d’Enregistrement des généalogies Ovines et Caprines à Elevéo asbl.

9.Caractéristiques détaillées de la race

Le standard du mouton Ardennais Roux se détaille comme suit :

LA TETE

Tête d’un roux uniforme, fine, profil droit ou busqué.

Cornes : peuvent être présente chez les béliers, les brebis n’en ont pas.

Oreilles : horizontales, plus haut que les yeux.

LE CORPS

Dos recherché droit. Aplombs recherchés corrects.

Couleur des poils : roux clair à roux foncé, idéal = roux moyen.

Onglons : striés ou noirs.

Queue : laineuse, au moins jusqu’aux jarrets.

LA LAINE

Laine claire de qualité assez moyenne, présence de jarre (pouvant aller jusqu’à présenter une crinière chez les mâles, ce qui est apprécié et leur apporte un air encore plus mâle).

La laine doit être longue et droite (6 à 8 cm et non courte et crolée).

LES DEFAUTS A EVITER

Petites taches blanches ou noires, petites touffes de laine sur les pattes, les joues ou le front.

Nez trop busqué chez les femelles.

LES DEFAUTS ELIMINATOIRES

Les femelles de plus de 16 mois pesant moins de 35 ou plus de 80 kg.

Les mâles de plus de 16 mois pesant moins de 50 ou plus de 100 kg.

Les femelles de plus de 16 mois mesurant moins de 55 ou plus de 70 cm au garrot.

Les mâles de plus de 16 mois mesurant moins de 57 ou plus de 80 cm au garrot.

Les femelles de plus de 16 mois mesurant moins de 59 ou plus de 80 cm de longueur.

Les mâles de plus de 16 mois mesurant moins de 67 ou plus de 86 cm de longueur.

Taches noires ou blanches couvrant plus de 1 dm² sur les femelles constatées lors de l’expertise d’admission ou d’inscription.

Toute tache noire ou blanche observée sur les agneaux dans leurs 3 premiers mois, lors de la pré-expertise (voir 10.1).

Couleur de la tête ou du corps (des pattes en présence de laine) non conformes.

Laine trop frisée, courte et épaisse.

Laine couvrant plus de 1 dm² sur les pattes, le front ou les joues.

Gigots trop développés pour la race (équivalent à une note de cotation linéaire supérieure à 3).

Défauts zootechniques : prognathe, brachygnathe, un seul testicule chez les béliers, dos fort ensellé (équivalent à une note de cotation linéaire de 1 ou 2) ou fort bossu (équivalent à une note de cotation linéaire de 8 ou 9), aplombs extrêmes en X ou en O (équivalent à une note de cotation linéaire de 1 ou 2 et 8 ou 9).

10.Contrôles des performances et évaluations génétiques

10.1   Contrôles de performances

Conformité au standard racial

Le contrôle de la conformité au standard racial, ou expertise, est réalisé en Wallonie par un agent d’Elevéo asbl, et par un agent de CONVIS pour les éleveurs du Grand-Duché du Luxembourg. De manière générale en Wallonie l’agent d’Elevéo asbl est accompagné d’un éleveur désigné par la Commission Raciale Ardennais Roux pour les admissions de mâles. Quand un éleveur désigné par la Commission est présent, en cas d’hésitation sur un critère d’acceptation ou de refus, c’est lui qui tranche. Le contrôle de conformité au standard racial n’est pas proposé aux éleveurs français.

Un résultat positif du contrôle de la conformité permet à l’animal d’accéder à certaines classes spécifiques de la section principale ou de la section supplémentaire du livre généalogique (voir point 11).

Trois types d’expertises existent en fonction de l’âge de l’animal : la pré-expertise (dans les 3 premiers mois d’âge), l’expertise d’admission (entre 4 et 16 mois) et l’expertise d’inscription (à partir de 16 mois).

Lors de la pré-expertise, pratiquée dans les trois premiers mois de vie de l’animal, est contrôlée uniquement la présence de taches blanches ou noires, conformément au standard racial détaillé au point 9.

Lors de l’expertise d’admission, pratiquée entre 4 et 16 mois d’âge, il est vérifié si l’animal correspond bien au standard racial défini au point 9.

Lors de l’expertise d’inscription, pratiqué à partir de 16 mois d’âge, il est vérifié si l’animal correspond bien au standard racial défini au point 9.

Le résultat de l’expertise de terrain est encodé via un équipement électronique de saisie et enregistré dans la banque de données d’Elevéo asbl avec la date de l’expertise et l’agent qui l’a réalisée. L’éventuelle cause de refus est stockée également dans la banque de données.

L’éleveur peut consulter la réussite de l’expertise de terrain et les critères échoués le cas échéant sur son portail personnalisé s’il dispose d’un accès à celui-ci, ainsi que sur le certificat d’ascendance et au verso du Certificat Zootechnique. Les données de conformité au standard racial sont traitées conformément aux conditions générales de services d’Elevéo asbl, et à la Politique Générale d’Elevéo asbl de Gestion des Données à Caractère Privé (voir Annexe V).

 

Classification linéaire

La classification linéaire est une description objective et méthodique de différents postes morphologiques définis. Cette démarche analytique consiste à faire une « photo » d’un animal vivant à l’instant T. La représentation détaillée des différents postes permet d’apprécier les différentes parties corporelles, leurs proportions, leurs aptitudes et ainsi de dégager les points forts et faibles d’un animal.

Une grille de classification linéaire spécifique pour toutes les races d’ovins de race à viande a été développée. Elle est appliquée par un agent d’Elevéo asbl, ou de CONVIS pour les éleveurs du Grand-Duché du Luxembourg, sur les mâles et femelles dès 16 mois d’âge. La cotation linéaire n’est actuellement pas proposée aux éleveurs français.

Pour les mâles, la classification linéaire est obligatoire pour accéder à la classe de section principale ISP. Pour les femelles la classification linéaire est un service proposé aux éleveurs, sans obligation, ni restriction d’accès à certaines classes du livre généalogique Ardennais Roux.

La grille de classification utilisée est présentée en Annexe III – Grille de cotation linéaire ovin viande. N’existant pas de lignes directrices d’ICAR pour les moutons allaitants, celle-ci se base sur des critères équivalents à ceux proposés par ICAR pour les bovins de races à viande.

Le résultat de la classification linéaire est encodé via un équipement électronique de saisie et enregistré dans la banque de données d’Elevéo asbl avec la date de la visite et l’agent qui l’a réalisée.

Les données collectées ne sont pas utilisées au travers d’une évaluation génétique. Outre via les documents spécifiques reprenant le détail des pointages du troupeau qu’il reçoit automatiquement par mail, ou qu’il peut consulter individuellement via son espace personnalisé, l’éleveur peut consulter sur le certificat d’ascendance et au verso du Certificat Zootechnique les notes principales de la cotation linéaire (voir Annexe II b).

Les données collectées dans ce cadre sont traitées conformément aux conditions générales de services d’Elevéo asbl, et à la Politique Générale d’Elevéo de Gestion des Données à Caractère Privé (voir Annexe V).

10.2   Evaluations génétiques

Evaluation génétique de la prolificité

Les données de naissance collectées sont valorisées dans une évaluation génétique de la prolificité, décrite dans l’Annexe VI – Sheep Genetic Evaluation of Prolificity.

Les résultats des évaluations génétiques sont disponibles sur le certificat d’ascendance et au verso du Certificat Zootechnique (voir Annexe II b), ainsi que sur l’espace personnalisé de l’éleveur.

10.3   Procédure d’analyse du génome d’un animal [1]

En dehors des analyses du génome pour les vérifications de filiation, définies au point 8, des prises d’échantillons peuvent être réalisées pour des analyses de caractéristiques génétiques, principalement aujourd’hui le gène de résistance à la scrapie du mouton.

La prise de l’échantillon (goutte de sang sur buvard) pour l’analyse du génome d’un animal peut être réalisée en Wallonie par un agent d’Elevéo asbl, par un agent de CONVIS pour les éleveurs du Grand-Duché du Luxembourg, ou par un vétérinaire conventionné avec Elevéo asbl en Wallonie, en France ou au Grand-Duché du Luxembourg.

Les échantillons de sang sur buvard sont conservés à l’ARSIA asbl à Ciney à température ambiante. Cette gestion déléguée des échantillons est régie par une convention entre Elevéo asbl et l’ARSIA asbl, précisant les modalités de la sous-traitance, et le fait que les échantillons stockés sont la propriété d’Elevéo asbl.

Le résultat de l’analyse scrapie est communiqué à l’éleveur sur le document de résultat du laboratoire, et se retrouve sur le certificat d’ascendance et au verso du Certificat Zootechnique.

Les notions de propriété des échantillons, des résultats bruts issus de l’analyse du génome ou des caractéristiques génétiques analysées sont conformes aux conditions générales de services d’Elevéo asbl, et à la Politique Générale de d’Elevéo asbl de Gestion des Données à Caractère Privé (voir Annexe V).

11.Structure du Livre généalogique

11.1   Généralités

Le fonctionnement du livre généalogique Ardennais Roux est décrit dans l’annexe I - livre généalogique Ardennais roux.

Les expertises d’admission ou d’inscription (voir 10.1) sont associées à l’attribution de certaines classes du livre généalogique en section principale ou supplémentaire :

- L’expertise d’inscription réalisée à partir de 16 mois est une expertise définitive qui permet à l’animal d’accéder aux classes de section principale ou supplémentaire (voir 11.2 et 11.3) qui commencent par la lettre « I » pour « Inscrit ».

- L’expertise d’admission réalisée entre 4 et 16 mois est une expertise permettant à l’animal d’accéder aux classes de section principale ou supplémentaire (voir 11.2 et 11.3) qui commencent par la lettre « A » pour « Admis ».

 

A l’exception des classes ASA/ISA (voir 11.3), pour accéder aux classes de type « A » ou « I », les moutons Ardennais Roux doivent en plus avoir été soumis à une pré-expertise conformément au point 10.1 et avoir été jugés conformes lors de cette pré-expertise.

11.2   Section principale

11.2.1 Classes de la section principale

La section principale est subdivisée en classes selon les règles définies à l’annexe I - livre généalogique Ardennais roux.

Les animaux dont la filiation n’est pas enregistrée officiellement conformément au règlement d’enregistrement des généalogies ovines et caprines d’Elevéo asbl (voir annexe IV) ne sont pas inscriptibles dans la section principale du livre généalogique Ardennais Roux.

La classe ESP est attribuée à la naissance pour les femelles issues d’un accouplement présenté à l’annexe I et qui n’ont pas été soumises à l’expertise d’admission ou d’inscription (voir 10.1). Elles peuvent être nées :

- de deux parents ISP ;

- d’un parent ISP et d’un parent ASP, pour autant que ce parent ASP ait moins de 24 mois à la date de naissance de l’animal ;

- de deux parents ASP, pour autant que ces parents ASP aient moins de 24 mois à la date de naissance de l’animal ;

- d’un mâle ISP et d’une femelle ITP ou ISA1 ;

- d’un mâle ISP et d’une femelle ATP ou ASA1, pour autant que cette femelle ait moins de 24 mois à la date de naissance de l’animal ;

- d’un mâle ASP et d’une femelle ITP ou ISA1, pour autant que ce mâle ait moins de 24 mois à la date de naissance de l’animal ;

- d’un mâle ASP et d’une femelle ATP ou ASA1, pour autant que tous deux aient moins de 24 mois à la date de naissance de l’animal ;

 

Les femelles de la classe ESP peuvent obtenir la classe ASP si elles ont réussi leur pré-expertise et leur expertise d’Admission, ou ISP elles ont réussi leur pré-expertise et leur expertise d’Inscription (voir 10.1).

La classe ESP est attribuée à la naissance pour les mâles issus d’un accouplement présenté à l’annexe I et qui n’ont pas été soumis à l’expertise d’admission ou d’inscription de conformité au standard racial. Ils peuvent être nés :

- de deux parents ISP ;

- d’un parent ISP et d’un parent ASP, pour autant que ce parent ASP ait moins de 24 mois à la date de naissance de l’animal ;

- de deux parents ASP, pour autant que ces parents ASP aient moins de 24 mois à la date de naissance de l’animal ;

- d’un mâle ISP et d’une femelle ITP ;

- d’un mâle ISP et d’une femelle ATP, pour autant que cette femelle ait moins de 24 mois à la date de naissance de l’animal ;

- d’un mâle ASP et d’une femelle ITP, pour autant que ce mâle ait moins de 24 mois à la date de naissance de l’animal ;

- d’un mâle ASP et d’une femelle ATP, pour autant que tous deux aient moins de 24 mois à la date de naissance de l’animal ;

 

Les mâles de la classe ESP peuvent obtenir la classe ASP s’ils ont réussi leur pré-expertise et leur expertise d’Admission, ou ISP s’ils ont réussi leur pré-expertise, leur expertise d’Inscription et sont soumis à une classification linéaire (voir 10.1).

La classe REF est attribuée aux animaux jugés non conformes au standard racial lors de l’expertise d’admission ou d’inscription (voir 10.1). Quand un animal obtient la classe REF à une date donnée, cela n’a pas d’impact sur ses descendants classés ESP avant cette date.

La classe SNV est destinée aux animaux nés d’un accouplement impliquant au moins un parent de classe ESP, REF, SNV, ASP ayant au moins 24 mois à la date de naissance de l’animal, ou ATP ayant au moins 24 mois à la date de naissance de l’animal.

Comme illustré à l’annexe I, les femelles de la classe SNV peuvent prétendre à la classe ATP si elles ont réussi leur pré-expertise et leur expertise d’Admission, ou ITP si elles ont réussi leur pré-expertise et leur expertise d’Inscription (voir 10.1).

Les mâles de la classe SNV ne peuvent prétendre à aucune autre classe, même s’ils sont confirmés conformes au standard racial.

11.2.2 Introduction d’animaux déjà inscrit dans un autre livre généalogique

a) Tout animal déjà inscrit dans le livre généalogique Ardennais Roux d’un autre OS ou IS dans le cas d’un pays tiers, et qui devient la propriété d’un éleveur adhérent au PdS, titulaire d’un certificat zootechnique émis par cet autre OS ou IS, dont le document original est transmis au service ovin caprin d’Elevéo asbl, peut être inscrit dans la classe de section principale du livre généalogique du présent PdS, qui correspond à ses mérites.

b) Tout embryon, qui provient d’ascendants inscrits dans le livre généalogique Ardennais Roux d’un autre OS ou IS dans le cas d’un pays tiers, et qui devient la propriété d’un éleveur adhérent au PdS, doit être accompagné d’un certificat zootechnique émis par cet autre OS ou IS, dont le document original est transmis au service ovin caprin d’Elevéo asbl. Sur base de ce certificat zootechnique les ascendants de cet embryon peuvent être inscrits dans la classe de section principale du livre généalogique du présent PdS, qui correspond à leurs mérites.

c) Pour les béliers d’insémination inscrits dans le livre généalogique Ardennais Roux d’un autre OS ou IS dans le cas d’un pays tiers, dont de la semence est importée en Wallonie et dont un éleveur souhaite enregistrer officiellement la généalogie d’un descendant auprès d’Elevéo asbl, l’éleveur doit transmettre les informations précisées à l’annexe IV pour permettre l’enregistrement du bélier dans la banque de données d’Elevéo asbl. Sur base des informations transmises par l’éleveur ou le centre d’insémination, le bélier peut être inscrit dans la classe de section principale du livre généalogique du présent PdS, qui correspond à ses mérites.

11.2.3 Respect des exigences de l’article 21,1 du règlement 2016/1012

Les descendants des animaux qui respectent les exigences de l’article 21,1 applicables à l’espèce ovine caprine sont inscriptibles dans le livre généalogique.

Le PdS permet également l’inscription sans limitation dans le livre généalogique de descendants de béliers d’insémination Ardennais Roux, même si ceux-ci n’ont pas fait l’objet d’un contrôle des performances ou d’une évaluation génétique.

Pour le transfert d'embryons, sont acceptés également les ovocytes collectés et utilisés à des fins de production in vitro d'embryons et les embryons obtenus in vivo conçus à l'aide du sperme de bélier Ardennais Roux n’ayant pas fait l’objet d’une évaluation génétique, même si ces ovocytes et embryons ont été prélevés sur des femelles reproductrices Ardennais Roux (sans contrainte que ces femelles aient subi un contrôle des performances ou une évaluation génétique).

11.3   Section(s) supplémentaire(s)

Le Livre Généalogique Ardennais Roux est ouvert, comme illustré à l’annexe I.

La classe ASA est attribuée aux femelles dont la généalogie n’a pas été enregistrée officiellement, qui ont été jugées conformes lors d’une expertise d’admission. Ces femelles ne doivent pas obligatoirement avoir été soumises à une pré-expertise, comme défini au point 11.1.

La classe ISA est attribuée aux femelles dont la généalogie n’a pas été enregistrée officiellement, qui ont été jugées conformes lors d’une expertise d’inscription. Ces femelles ne doivent pas obligatoirement avoir été soumises à une pré-expertise, comme défini au point 11.1.

La classe ESA est une classe transitoire attribuée aux femelles destinées à obtenir la classe ASA1 ou ISA1 et :

•   dont la généalogie est enregistrée officiellement conformément au règlement d’enregistrement des généalogies ovines et caprines à Elevéo asbl (voir annexe IV) ;

•   qui ne sont pas encore confirmées conformes au standard racial.

Les femelles de la classe ESA peuvent provenir (voir annexe I) :

- d’un mâle ISP et d’une mère ISA ;

- d’un mâle ISP et d’une femelle ASA, pour autant que cette femelle ait moins de 24 mois à la date de naissance de l’animal ;

- d’un mâle ASP et d’une femelle ISA, pour autant que ce mâle ait moins de 24 mois à la date de naissance de l’animal ;

- d’un mâle ASP et d’une femelle ASA, pour autant que tous deux aient moins de 24 mois à la date de naissance de l’animal ;

 

Les femelles de la classe ESA peuvent obtenir la classe ASA1 si elles ont réussi leur pré-expertise et leur expertise d’Admission, ou ISA1 elles ont réussi leur pré-expertise et leur expertise d’Inscription (voir 10.1).

Tant que la femelle ESA n’est pas expertisée, elle n’appartient pas à la section supplémentaire du livre généalogique Ardennais Roux.

Quand une femelle ASA rate l’expertise pour devenir ISA F à une date donnée, cela n’a pas d’impact sur ses descendantes classées ESA F avant cette date.

Quand une femelle ASA1 rate l’expertise pour devenir ISA1 F à une date donnée, cela n’a pas d’impact sur ses descendantes classées ESP F avant cette date.

Aucun animal de section annexe ne peut recevoir un certificat zootechnique au sens du Règlement 2016/1012.

12.Délégation d’une ou plusieurs activités techniques du programme de sélection à des tiers

La réalisation du contrôle des performances, ainsi que des prélèvements de matériel biologique pour les besoins des analyses ADN, pour le Grand-Duché du Luxembourg, est déléguée à la société CONVIS, qui est agréé en tant qu’Organisme de Sélection au Grand-Duché pour d’autres espèces, et dispose de techniciens spécialisés.

CONVIS SC,
4, Zone Artisanale et Commerciale
L-9085 Ettelbruck
Grand Duché de Luxembourg

 

13.Délégation à des centres de collecte ou de stockage de sperme pour délivrer des certificats zootechniques pour le sperme

sans objet

 

14.Certificats zootechniques délivrés par l’OS pour les animaux du PdS

14.1.Modèle de certificat zootechnique pour les animaux

Le modèle de certificat zootechnique pour les animaux figure en annexe II a (recto) et annexe II b (verso) de ce document. Il est strictement conforme au règlement d’exécution (UE) 2017/717 de la Commission du 10 avril 2017 portant modalités d’application du règlement (UE) 2016/1012 du Parlement européen et du Conseil en ce qui concerne les modèles de formulaires des certificats zootechniques pour les animaux reproducteurs et leurs produits germinaux.

Le verso du Certificat Zootechnique correspond au Certificat d’Ascendance qui est délivré par courrier à l’éleveur de manière systématique consécutivement à une expertise réussie d’Admission ou d’Inscription d’un animal.

14.2.Règles de délivrance des certificats zootechniques

Les Certificats Zootechniques sont délivrés à la demande des éleveurs, dans un délai de 6 semaines maximum, sauf demande expresse auquel cas il est envoyé endéans 7 jours.

14.3.Anomalies génétiques et particularités génétiques qui figurent sur le certificat zootechnique des reproducteurs

Résultat de l’analyse de la résistance à la Scrapie.

 

15.Description des droits et obligations des éleveurs dont les animaux participent au PdS

Les droits et obligations des éleveurs qui participent au PdS sont mentionnés dans les Articles I, II, III du Règlement d’Ordre Intérieur d’Elevéo asbl (Annexe VII), dans le Règlement d’Ordre Intérieur de la Commission Elevage et Contrôle des Performances Ovines et Caprines d’Elevéo asbl (Annexe VIII), ainsi que dans le Règlement d’Ordre Intérieur de la Commission Raciale Ardennais Roux (Annexe IX).


[1] Supprimer la rubrique si pas d’application. Toutefois, dès qu’il y a une analyse d’une caractéristique génétique (ex : mh, résistance scrapie, résistance au stress, facteur de couleur de robe, etc…) et que le résultat figure sur le certificat zootechnique, la rubrique doit être remplie.