AWE asbl
FR DE NL EN
  Ici : Home > Accueil Elevéo > PdS Angus Page précédente
 
Agenda
08/01/2020: Blanc Bleu Belge: CONCOURS-FOIRE DE ATH - ATH
11/01/2020: Blanc Bleu Belge: MARCHE-CONCOURS - LIBRAMONT
15/01/2020: Blanc Bleu Belge - CSB : Vente publique de jeunes taureaux issus du performance test - Ciney
Tous
Mise à jour
Concours viandeux
CONCOURS NATIONAL BBB MIXTE - Bruxelles
06/12/2019
Offre d'emploi
Bouvier (h/f) pour Wavre
02/12/2019
Criées
Catalogue CSB - Ciney
27/11/2019
Concours laitiers
ATH BY NIGHT - Ath - Hall des primevères
09/11/2019
Offre d'emploi
Vétérinaire inséminateur (h/f) pour la région de Rochefort
25/09/2019
Offre d'emploi
Vétérinaire inséminateur (h/f) pour la région de Philippeville
17/06/2019
Wallonie Elevages
Colostrum : aux petits soins pour les veaux
02/04/2019
 
PdS Angus

Approuvé le premier Novembre 2018

demande de modifications approuvée le 02/07/2019

1.Nom et coordonnées de l’organisme de sélection (OS) :

Elevéo asbl – rue des Champs Elysées 4 5590 Ciney (Belgique)

2.Nom du livre généalogique

Angus

3.Nom de la race

Angus

4.Objectif général du Programme de sélection (PdS) 

Amélioration

5.Objectifs de sélection et d’élevage du PdS et critères d’évaluation

Le PdS vise essentiellement à assurer la conformité des animaux admis au Livre Généalogique par rapport au standard de la race Angus (voir point 9.).

Le contrôle des performances via des mensurations sur les animaux n’est pas prévu de manière obligatoire dans le cadre du PdS Angus. Le suivi de croissance des veaux sous la mère est un service proposé par Elevéo asbl aux éleveurs, et permet le cas échéant d’apprécier les qualités maternelles et la croissance des jeunes veaux pour les éleveurs qui y adhèrent.

6.Zone géographique où sont détenus les animaux auxquels le PdS s’applique :

Région Wallonne

7.Systèmes  d’identification individuelle, conformément au droit de l'Union en matière de santé animale de l’espèce concernée

Belgique : Boucle Sanitel

8.Système utilisé pour l’enregistrement des généalogies :

Le processus d’enregistrement des généalogies des bovins à l’awé asbl est commun à toutes les races bovines et des croisements entre races.

Celui-ci est décrit à l’annexe IV - règlement d’enregistrement des généalogies bovines à l’awé asbl.

9.Caractéristiques détaillées de la race

La vache ANGUS, docile et génétiquement sans cornes peut être, selon le type, de couleur noire ou rouge foncée, à noter que les trois quarts du cheptel total sont noirs. La tête est petite et proportionnellement courte et large. Ses pattes courtes mais fines et son thorax profond lui donnent une apparence massive.

Rustique, l’ANGUS résiste bien aux maladies et les besoins en matière d’alimentation et de soins sont moyens. Sa particularité la plus exceptionnelle est sa bonne capacité de reproduction et ses excellentes capacités maternelles. Grâce à leur incroyable précocité sexuelle, les génisses peuvent déjà vêler à l’âge de deux ans et vêlent facilement. Le poids des veaux à la naissance est en moyenne de 25 à 30 kg.

Le rendement d’abattage d’un jeune taureau engraissé est de 60-62%. La viande finement persillée de l’Angus est très appréciée.

Quelques chiffres :

Vaches : 600-800 kg, 140 cm au garrot en moyenne

Taureaux : 800-1100 kg, 150 cm au garrot en moyenne.

10.Contrôles des performances et évaluations génétiques/génomiques

10.1.Contrôles de performances.

Contrôle des performances 1, conformité au standard racial

Le contrôle de la conformité au standard racial est réalisé par un agent d’Elevéo asbl.

Il permet à l’animal d’accéder à certaines classes spécifiques de la section principale ou de la section supplémentaire du livre généalogique (voir point 11). Les critères contrôlés lors de cette expertise, pratiquée dès 10 mois d’âge, sans limite d’âge maximum, pour les mâles et les femelles, sont les suivants : 

1)       Être de robe noire ou rouge ;

2)       Avoir des sabots et une langue de la même couleur que la robe ;

3)       Ne pas avoir de taches blanches sauf entre le nombril et le pis pour les femelles ou les testicules pour le mâle ;

4)       Ne pas avoir de cornes ;

5)       Ne pas présenter de défauts de gueule (prognathisme, déviation, brachygnathisme, macroglossie) ;

6)       Les mâles doivent avoir 2 testicules de développement correct.

Ce travail est réalisé par l’agent d’Elevéo asbl via un équipement électronique de saisie et enregistré dans la banque de données avec la date de l’expertise et l’agent qui l’a réalisé. L’éventuelle cause de refus est stockée également dans la banque de données.

De plus, outre l’expertise de terrain détaillée ci-dessus, deux critères sont contrôlés pour confirmer la conformité au standard racial :

1)       Ne pas être né par césarienne : ce contrôle se réalise lors du processus administratif ultérieur à la visite de l’agent, à partir des données renseignées à la naissance par l’éleveur (voir Contrôle des Performances 2 – Mode de vêlage) ;

2)       Les mâles ne peuvent pas être porteurs d’une mutation mh. Ce contrôle se fait par analyse de l’ADN de l’animal, sur base d’un échantillon d’ADN de l’animal disponible à Elevéo asbl (voir 10.3) ;

L’éleveur peut consulter la réussite de l’expertise de terrain et les critères échoués le cas échéant ainsi que le résultat de l’analyse mh sur son portail personnalisé my@awenet s’il dispose d’un accès à celui-ci, ainsi qu’au verso du certificat zootechnique. Les données de conformité au standard racial sont traitées conformément aux conditions générales de services d’Elevéo asbl, et à la Politique Générale d’Elevéo asbl de Gestion des Données à Caractère Privé (voir Annexe V).

Contrôle des performances 2 : mode de vêlage

Le mode de vêlage est renseigné par l’éleveur pour tous les veaux destinés à être inscrits au Herd-Book ANGUS lors du processus d’enregistrement à la naissance, soit par voie électronique, soit au moyen de listings papier. Ces données sont stockées dans la banque de données d’Elevéo asbl. L’éleveur peut consulter cette donnée pour chaque animal sur son portail personnalisé my@awenet, s’il dispose d’un accès à celui-ci, ainsi que sur le certificat zootechnique. Cette donnée est traitée conformément aux conditions générales de services d’Elevéo asbl, et à la Politique Générale d’Elevéo asbl de Gestion des Données à Caractère Privé (voir Annexe V).

10.2.Evaluations génétiques/génomiques.

Aucune évaluation génétique n’est réalisée dans le présent PdS.

10.3.Procédure d’analyse du génome d’un animal.

En dehors des analyses du génome pour les vérifications de filiation, définies au point 8, des prises d’échantillons peuvent être réalisées pour des analyses de caractéristiques génétiques, comme par exemple le gène mh.

La prise de l’échantillon (sang, poil ou biopsie d’oreille) pour l’analyse du génome d’un animal peut être réalisée par un agent d’Elevéo asbl, par un vétérinaire conventionné avec l’awé asbl dans le cas d’une prise de sang ou d’une prise de poils, ou par l’éleveur dans le cas d’une biopsie d’oreille prélevée lors de la pose des boucles auriculaires officielles à la naissance (système sécurisé fourni sur la boucle par l’ARSIA ou la DGZ).

Les échantillons de poils sont conservés dans la pilothèque d’Elevéo asbl à Ciney à température ambiante, alors que les échantillons de sang ou les biopsies non destinées à être analysées directement sont stockées dans un congélateur à Elevéo asbl à -18°C.

Les échantillons de sang ou les biopsies d’oreille sont privilégiés pour la détermination des caractéristiques génétiques (plus grande quantité et qualité de l’ADN extrait).

L’analyse des caractéristiques génétiques peut se faire soit par analyse SNP permettant alors d’autres valorisations type filiation, soit par analyse ciblée sur la mutation. Le résultat de l’analyse mh peut être communiqué à l’éleveur sur un certificat génétique et est indiqué au verso du Certificat Zootechnique.

Les notions de propriété des échantillons, des résultats bruts issus de l’analyse du génome ou des caractéristiques génétiques analysées sont conformes aux conditions générales de services d’Elevéo asbl, et à la Politique Générale d’Elevéo asbl de Gestion des Données à Caractère Privé (voir Annexe V).

11.Structure du Livre généalogique.

11.1.Section principale

11.1.1 Classes de la section principale

La section principale est subdivisée en classes selon les règles définies à l’annexe I - livre généalogique Angus.

Les animaux dont la filiation n’est pas enregistrée officiellement conformément au règlement d’enregistrement des généalogies bovines d’Elevéo asbl (voir annexe IV) ne sont pas inscriptibles dans la section principale du livre généalogique Angus.

La classe A correspond aux animaux ayant été confirmés conformes au standard racial, issus d’un accouplement présenté à l’Annexe I.

De manière additionnelle aux contrôles de filiation prévus dans le règlement d’enregistrement des généalogies bovines à Elevéo asbl (voir annexe IV) permettant de qualifier la généalogie d’officielle, pour l’attribution de la classe A à un mâle Angus la vérification de la filiation paternelle et maternelle est requise, ainsi que de la filiation paternelle de la mère. Toutefois pour les mâles importés en possession d’un certificat zootechnique Angus, la disposition d’une formule ADN du mâle (microsatellite ou SNP) est suffisante, pour autant que celle-ci soit compatible avec le profil ADN de son père et/ou de sa mère s’il est disponible à Elevéo asbl. Si ce n’est pas le cas un échantillon biologique du mâle importé est prélevé et sa formule ADN requise analysée.

Les classes a, a0, ea1 et ea2 sont attribuées à la demande de l’éleveur pour les animaux issus d’un accouplement présenté à l’annexe I et qui n’ont pas été soumis à l’expertise de conformité au standard racial. Les descendants de tels animaux seront enregistrés dans la classe a0.

Les femelles et mâles de la classe a peuvent obtenir la classe A s’ils sont confirmés conformes au standard racial. Les femelles de la classe ea1 peuvent obtenir la classe EA1 si elles sont confirmées conformes au standard racial. Les femelles de la classe ea2 peuvent obtenir la classe EA2 si elles sont confirmées conformes au standard racial.

Les mâles de la classe a0 ne peuvent prétendre à aucune autre classe, même s’ils sont confirmés conformes au standard racial.

La classe EA est attribuée aux mâles et femelles qui n’ont pas réussis leur expertise de conformité d’adéquation au standard racial.

11.1.2 Introduction d’animaux déjà inscrit dans un autre livre généalogique

a) Tout animal déjà inscrit dans le livre généalogique Angus d’un autre OS ou IS dans le cas d’un pays tiers, et qui devient la propriété d’un éleveur adhérent au PdS, titulaire d’un certificat zootechnique émis par cet autre OS ou IS, dont le document original est transmis au service bovin lait d’Elevéo asbl, peut être inscrit dans la classe de section principale du livre généalogique du présent PdS, qui correspond à ses mérites.

b) Tout embryon, qui provient d’ascendants inscrits dans le livre généalogique Angus d’un autre OS ou IS dans le cas d’un pays tiers, et qui devient la propriété d’un éleveur adhérent au PdS, doit être accompagné d’un certificat zootechnique émis par cet autre OS ou IS, dont le document original est transmis au service bovin lait d’Elevéo asbl. Sur base de ce certificat zootechnique les ascendants de cet embryon peuvent être inscrits dans la classe de section principale du livre généalogique du présent PdS, qui correspond à leurs mérites.

c) Pour les taureaux d’insémination inscrits dans le livre généalogique Angus d’un autre OS ou IS dans le cas d’un pays tiers, dont de la semence est importée en Wallonie et dont un éleveur souhaite enregistrer officiellement la généalogie d’un descendant auprès d’Elevéo asbl, le centre d’insémination peut remplir les démarches décrites à l’annexe VI – Enregistrement d’un certificat zootechnique d’un bovin mâle ou de son sperme utilisé en insémination artificielle. Si ce n’est pas le cas, l’éleveur doit transmettre lui-même les informations précisées à l’annexe VI pour permettre l’enregistrement du taureau dans la banque de données d’Elevéo asbl. Sur base des informations transmises par l’éleveur ou le centre d’insémination, le taureau peut être inscrit dans la classe de section principale du livre généalogique du présent PdS, qui correspond à ses mérites.

11.1.3 Respect des exigences de l’article 21,1 du règlement 2016/1012

Les descendants des animaux qui respectent les exigences de l’article 21,1 applicables à l’espèce bovine sont inscriptibles dans le livre généalogique.

Le PdS permet également l’inscription sans limitation dans le livre généalogique de descendants de taureaux d’insémination Angus, même si ceux-ci n’ont pas fait l’objet d’un contrôle des performances ou d’une évaluation génétique.

Pour le transfert d'embryons, sont acceptés également les ovocytes collectés et utilisés à des fins de production in vitro d'embryons et les embryons obtenus in vivo conçus à l'aide du sperme de taureau Angus n’ayant pas fait l’objet d’une évaluation génétique, même si ces ovocytes et embryons ont été prélevés sur des femelles reproductrices Angus (sans contrainte que ces femelles aient subi un contrôle des performances ou une évaluation génétique).

11.2.Section(s) supplémentaire(s).

11.2.1 Classes de la section annexe

Deux types de classes sont prévus dans la section annexe du livre généalogique Angus, comme détaillé dans l’annexe I – livre généalogique Angus.

Aucun animal de section annexe, même B1 et C1 ne peut recevoir un « certificat zootechnique » au sens du Règlement 2016/1012.

A- Les classes B et C

Les classes B et C sont les classes initiales de la section annexe du livre généalogique Angus.

Elles sont attribuées aux femelles qui correspondent au standard racial. Pour l’attribution de la classe B ou C à un animal, l’analyse de l’ascendance de cet animal est réalisée :

a-       Si on ne retrouve aucune évidence de la présence d’une autre race que le Angus dans l’ascendance, alors la classe B est attribuée à l’animal.

b-       Si on retrouve une évidence de la présence d’une autre race que l’Angus dans l’ascendance, alors la classe C est attribuée à l’animal, pour autant que la généalogie de l’animal soit enregistrée officiellement à Elevéo asbl conformément aux règles définies à l’annexe IV - règlement d’enregistrement des généalogies bovines à Elevéo asbl, et que le père de l’animal soit enregistré dans la classe A de la section principale du livre généalogique Angus.

c-       Dans les autres cas aucune classe n’est attribuée et l’animal n’entre pas dans le livre.

L’évidence énoncée aux tirets a- et b- ci-dessus peut provenir :

•         d’un ascendant enregistré officiellement à Elevéo asbl ;

•         ou d’un ascendant renseigné non officiellement par l’éleveur à Elevéo asbl et enregistré dans la banque de données d’Elevéo asbl ;

•         ou d’un ascendant déduit à partir d’un acte de fécondation renseigné à Elevéo asbl.

L’analyse de l’ascendance pour trouver la présence d’une autre race dans chaque branche généalogique explorée de l’animal s’arrête si elle conduit à un animal de section principale Angus, que les ancêtres de cet animal soient eux-mêmes en section principale ou en section annexe.

B- Les classes b0, b1 et B1

La classe b0 est une classe transitoire attribuée à une femelle avant l’attribution de la classe B.

La classe b1 est une classe transitoire attribuée aux femelles destinées à obtenir la classe B1 (voir annexe I) et :

•         dont la généalogie est enregistrée officiellement conformément au règlement d’enregistrement des généalogies bovines à Elevéo asbl (voir annexe IV) ;

•         qui ne sont pas encore confirmées conforme au standard racial.

La classe B1 est attribuée aux femelles de la classe b1 qui ont été confirmées conforme au standard racial.

Tant que la femelle b0 ou b1 n’est pas expertisée, elle n’appartient pas à la section supplémentaire du livre généalogique Angus.

C- Les classes c0, c1 et C1

La classe c0 est une classe transitoire attribuée à une femelle avant l’attribution de la classe C.

La classe c1 est une classe transitoire attribuée aux femelles destinées à obtenir la classe C1 (voir annexe I) et :

•         dont la généalogie est enregistrée officiellement conformément au règlement d’enregistrement des généalogies bovines à Elevéo asbl (voir annexe IV) ;

•         qui ne sont pas encore confirmées conforme au standard racial.

La classe C1 est attribuée aux femelles de la classe c1 qui ont été confirmées conforme au standard racial.

Tant que la femelle c0 ou c1 n’est pas expertisée, elle n’appartient pas à la section supplémentaire du livre généalogique Angus.

12.Délégation d’une ou plusieurs activités techniques du programme de sélection à des tiers

pas d'application

13.Délégation à des centres de collecte ou de stockage de sperme pour délivrer des certificats zootechniques pour le  sperme .

Sans objet

14.Certificats zootechniques délivrés par l’OS pour les animaux du PdS.

Le certificat zootechnique pour les animaux, dont un exemplaire est présent en Annexe II, est établi en application de l’article 31, paragraphe 2, a) du règlement 2016/1012 et de l’article 16, 1° de l’AGW Elevage pour les animaux vivants.

A l’exception des informations relatives au point 13 du modèle de certificat zootechnique défini à l’annexe I, section A du Règlement d’exécution 2017/717 qui sont reprises au verso du document, toutes les informations requises pour un certificat zootechnique par le règlement (UE) 2016/1012 relatif à l’élevage d’animaux sont sur la face principale du certificat.

Par rapport au modèle strictement conforme à l’annexe I, section A du Règlement d’exécution 2017/717, le modèle de document utilisé contient des informations complémentaires pour un usage pertinent par les éleveurs participants au PdS (une génération complémentaire sur le pedigree, mention de la robe et de la date de naissance des ascendants).

Le Certificat Zootechnique est remis à l’éleveur de l’animal après son inscription en section principale :

•         Dans un délai de maximum 6 mois après un résultat positif à l’expertise de confirmation de conformité au standard racial.

•         A la demande à tout âge, que l’animal soit expertisé ou non, dans un délai d’un mois.

Le résultat de l’analyse de la mutation mh, quand il est disponible, est affiché au verso du Certificat Zootechnique Angus.

15.Description des droits et obligations des éleveurs dont les animaux participent au PdS (art. 13 du règlement 2016/1012)

Les droits et obligations des éleveurs qui participent au PdS sont mentionnés dans les Articles 1, 2, 3 et IX 1° du Règlement d’Ordre Intérieur d’Elevéo asbl (Annexe VII), ainsi que dans le Règlement d’Ordre Intérieur du Herd-Book Angus d’Elevéo asbl (Annexe III).